(Français) 

 A virtual gym for physical and cognitive health

 

Dr. Eleni Stroulia is a professor of computing science at the University of Alberta and co-lead of an AGE-WELL research theme on Technology for Maintaining Good Mental and Cognitive Health.

Dr. Eleni Stroulia is a professor of computing science at the University of Alberta and co-lead of an AGE-WELL research theme on Technology for Maintaining Good Mental and Cognitive Health.

Researcher testing prototype in retirement homes in eastern and western Canada.

For Dr. Eleni Stroulia, the ability to use her expertise in computing science to help improve the quality of life for older adults is “tremendously satisfying.” 

Although many older Canadians feel healthy, approximately 25 per cent report having a physical, cognitive or sensory impairment that affects their ability to perform common activities of daily living.

That’s where the research of Dr. Stroulia and the team she co-leads at AGE-WELL is making remarkable advances with the testing of a computer-guided virtual gym. A prototype that delivers personalized exercise instruction and feedback to promote physical and cognitive health among older adults is being evaluated in retirement homes in Edmonton and Fredericton. The virtual gym is also intended for home use.

“The system provides timely and accurate feedback so that seniors can exercise correctly and safely,” says Dr. Stroulia, a professor of computing science at the University of Alberta.

The virtual gym features a virtual coach on screen for each participant. The coach demonstrates an exercise, and a special camera records the movement of the older person in 3-D and superimposes their body position onto the body of the coach. The goal is to get the body positions to match.

“Our aim is two-fold,” says Dr. Stroulia, who is joined on the project by co-lead Dr. Lili Liu of the University of Alberta, postdoctoral fellow Victor Fernandez and others. “First, we want to enable older people to exercise at home and have the ability to do personalized exercises with guidance. We’re also interested in seeing whether this kind of activity might give us information about the state of the person’s cognitive health.”

The virtual gym is designed for older adults who have chronic conditions, early-to-moderate dementia, mobility, accessibility or transportation challenges—and will benefit from an exercise program where they live.

Un centre virtuel d’entraînement pour la santé physique et cognitive

 

Une chercheuse teste un prototype dans les résidences de retraités de l’est et de l’ouest du Canada.

Pour Eleni Stroulia, le fait de pouvoir s’appuyer sur son savoir-faire en sciences informatiques pour aider à améliorer la qualité de vie des aînés est « extrêmement satisfaisant ». 

De nombreux Canadiens âgés se sentent en santé, mais environ 25 % d’entre eux déclarent être atteints d’une déficience physique, cognitive ou sensorielle qui entrave leur capacité d’effectuer les activités courantes de la vie quotidienne.

C’est dans ce domaine que la recherche de Mme Stroulia et de l’équipe qu’elle dirige en collaboration au sein de AGE-WELL franchit un pas important grâce aux essais visant un centre virtuel d’entraînement guidé par ordinateur. Un prototype offrant des instructions d’exercices personnalisés et de la rétroaction pour encourager la santé physique et cognitive chez les aînés est en cours d’évaluation dans des résidences pour retraités d’Edmonton et de Fredericton. Le centre virtuel d’entraînement pourra également être utilisé à la maison.

Eleni Stroulia est professeure de sciences informatiques à l’Université de l’Alberta et coresponsable d’un thème de recherche au sein de AGE-WELL sur les technologies pour préserver une bonne santé mentale et cognitive.

Eleni Stroulia est professeure de sciences informatiques à l’Université de l’Alberta et coresponsable d’un thème de recherche au sein de AGE-WELL sur les technologies pour préserver une bonne santé mentale et cognitive.

“Le système offre une rétroaction immédiate et précise, afin que les personnes âgées puissent s’entraîner de manière appropriée et en toute sécurité”, explique Mme Stroulia, professeure de sciences informatiques à l’Université de l’Alberta.

Le centre virtuel d’entraînement offre un entraîneur virtuel à la disposition de chaque participant. L’entraîneur démontre un exercice, et une caméra spéciale enregistre en 3D les mouvements de la personne âgée et les superpose sur le corps de l’entraîneur. L’objectif consiste à faire en sorte que la position du corps de l’entraîneur et celle de la personne correspondent.

Selon Mme Stroulia, qui codirige avec Mme Lili Liu, de l’Université de l’Alberta, le projet auquel participent M. Victor Fernandez, boursier postdoctoral, et d’autres personnes : “Nous visons deux volets. Le premier consiste à permettre à des personnes âgées de s’entraîner à la maison et de pouvoir effectuer des exercices personnalisés avec encadrement. Nous espérons également que ces activités nous donneront de l’information sur l’état de la santé cognitive de la personne.”

Le centre virtuel d’entraînement est conçu pour les aînés atteints de problèmes chroniques, de démence à un stade précoce ou modéré et de problèmes de mobilité, d’accessibilité ou de transport, et pour qui un programme d’exercices dans leur milieu de vie sera bénéfique.