hiddenimage

AGE-WELL announces grants to support new tool that simplifies health information, and intergenerational digital storytelling in First Nations community

Français
AGE-WELL is funding two exciting new projects as part of its Strategic Investment Program (SIP), which provides rapid and responsive funding for knowledge mobilization activities and commercialization.

The development of a novel tool that can simplify digital health information—instantly transforming online text to a person’s reading level—is one of the newly-funded projects.

“Imagine a world where patients and caregivers alike can adapt health information with the click of a button to their desired reading level,” says project lead Dr. Cosmin Munteanu, an assistant professor at the Institute for Communication, Culture, Information, and Technology at the University of Toronto Mississauga.

Dr. Cosmin Munteanu

Dr. Cosmin Munteanu, Assistant Professor at the Institute for Communication, Culture, Information, and Technology at the University of Toronto Mississauga

The tool will make online information more accessible to all, including older adults, who are the largest health care users. Approximately 88 per cent of Canadian seniors are considered low-literate and struggle to understand and trust online health information, says Dr. Munteanu, who is also co-director of the Technologies for Aging Gracefully lab (TAGlab) at the University of Toronto.

Using artificial intelligence and natural-language processing, the tool will be available as a browser add-on, once fully developed and tested.

And it’s greatly needed, says Dr. Munteanu. “Shifts to self-managed care require patients to read more complex health information than ever before, without burdening health care providers with requests to translate online information for them.”

The language-customization tool “has the potential to impact millions of Canadians, revolutionize how people interact with information online, and improve decision-making shared between patients, caregivers and health care providers.”

Heuristext Inc., an aging technology startup, and TAGlab are partners on the one-year project. Team members include Melissa Kargiannakis, founder of Heuristext, and Yomna Aly, a University of Toronto graduate student.

The other project, led by Dr. Shannon Freeman at the University of Northern British Columbia (UNBC) in partnership with Jenny Martin, director of the Nak’azdli Health Centre and project co-lead for the community, will introduce intergenerational digital storytelling in a First Nations community. Digital stories will be recorded using WeVideo software.

Dr. Freeman and Martin have engaged a highly collaborative transdisciplinary team that involves community members from the Nak’azdli Elder Society, Nak’albun Elementary School, and Nak’azdli Whu’ten Youth Council as well as Dr. Lela Zimmer from UNBC, Dr. David Kaufman from Simon Fraser University and Dr. Kelly Skinner from the University of Waterloo.

“Nak’azdli Whut’en is in need of a means to strengthen intergenerational linkages between elders and youth to preserve cultural wisdom held by the elders for future generations,” explains Dr. Freeman, an assistant professor in the School of Nursing at UNBC.

She points to a survey of Nak’azdli elders conducted in Spring 2016 under the direction of the Nak’azdli Health Centre. The survey showed that sharing cultural knowledge and traditions was a priority.

Dr. Shannon Freeman

Dr. Shannon Freeman, Assistant Professor in the School of Nursing at University of Northern British Columbia

“This is understandable as elders cope with adapting to a fast-changing society and the loss of elders in death,” says Dr. Freeman.

The team agreed to introduce a digital storytelling workshop using technology as a means to facilitate knowledge-sharing between elders and youths. The pilot workshop involves students at Nak’albun Elementary School and Nak’azdli elders.

The goal, says Dr. Freeman, is to integrate digital storytelling into the school curriculum and support elders working with youths in a meaningful way—to bridge the intergenerational divide and preserve their culture and lived experiences.

To learn more about these projects, visit: AGE-WELL SIP – July 2016 Projects

Grants awarded through the AGE-WELL SIP support post-discovery commercialization, business development and knowledge dissemination, mobilization or translation activities. The third quarterly SIP competition has now opened and closes at 5 pm ET, October 21, 2016. See http://agewell-nce.ca/2016-strategic-investment-program

Launched in 2015 through the federally funded Networks of Centres of Excellence program, AGE-WELL strives to create real-world solutions that will make a meaningful impact on the lives of Canadian seniors and caregivers.


AGE-WELL annonce des subventions pour appuyer le nouvel outil qui simplifie l’information sur la santé et la narration numérique intergénérationnelle au sein d’une communauté des Premières nations.

AGE-WELL finance deux nouveaux projets intéressants dans le cadre de son programme d’investissement stratégique, lequel offre un soutien rapide et adapté aux activités de mobilisation des connaissances et de commercialisation.

Le développement d’un nouvel outil pouvant simplifier l’information numérique sur la santé – adaptant instantanément le texte en ligne selon le niveau de lecture d’une personne – fait partie des nouveaux projets financés.

« Imaginez un monde où les patients et les aidants naturels peuvent adapter l’information sur la santé à leur niveau de lecture en cliquant sur un bouton », déclare M. Cosmin Munteanu, professeur adjoint de l’Institute for Communication, Culture, Information, and Technology de l’Université de Toronto, à Mississauga.

L’outil fera en sorte que l’information en ligne sera accessible à tous, notamment aux adultes plus âgés, qui sont les plus grands utilisateurs de soins de santé. Environ 88 % des aînés canadiens sont considérés comme peu instruits et ont de la difficulté à comprendre l’information sur la santé en ligne et à s’y fier, déclare M. Munteanu, qui est également codirecteur du laboratoire Technologies for Aging Gracefully (TAGlab) de l’Université de Toronto.

Dr. Cosmin MunteanuFaisant appel à l’intelligence artificielle et au traitement du langage naturel, l’outil sera offert en guise de module de navigation complémentaire une fois entièrement développé et testé.

Et il est fort nécessaire, déclare M. Munteanu. « La transition vers les soins autogérés exige des patients qu’ils lisent de l’information sur la santé plus complexe que jamais, sans alourdir la tâche des fournisseurs de soins de santé en leur demandant de traduire l’information en ligne pour eux. »

L’outil de personnalisation de la langue « pourrait toucher des millions de Canadiens, révolutionner la façon dont les gens interagissent avec l’information en ligne et améliorer la prise de décisions partagées entre les patients, les aidants naturels et les fournisseurs de soins de santé ».

Heuristext Inc., entreprise en démarrage œuvrant dans le domaine de la technologie et du vieillissement, et TAGlab se sont associées dans le cadre du projet de un an. L’équipe comprend notamment Melissa Kargiannakis, fondatrice de Heuristext, et Yomna Aly, diplômée de l’Université de Toronto.

L’autre projet, dirigé par Mme Shannon Freeman, à l’Université du Nord de la Colombie-Britannique, en collaboration avec Jenny Martin, directrice du Nak’azdli Health Centre et codirectrice de projet pour la collectivité, consistera à lancer la narration numérique intergénérationnelle au sein d’une communauté des Premières nations. Les narrations numériques seront enregistrées à l’aide du logiciel WeVideo.

Shannon Freeman et Jenny Martin ont formé une équipe interdisciplinaire hautement collaborative comprenant des membres de la collectivité de la Nak’azdli Elder Society, de l’école Nak’albun Elementary School et de l’organisme Nak’azdli Whu’ten Youth Council, ainsi que Mme Lela Zimmer (UNCB), M. David Kaufman (Université Simon Fraser) et Mme Kelly Skinner (Université de Waterloo).

« Nak’azdli Whut’en a besoin de moyens de renforcer les liens intergénérationnels entre les aînés et les jeunes afin de préserver la sagesse culturelle détenue par les aînés pour les générations futures », explique Mme Freeman, professeure adjointe à l’école de sciences infirmières de l’UNCB.

Elle fait référence à un sondage mené auprès des aînés Nak’azdli au printemps 2016 sous la direction du Nak’azdli Health Centre. Le sondage a démontré que la transmission des connaissances culturelles et des traditions était une priorité.

« C’est compréhensible, car les aînés doivent s’adapter à une société en rapide évolution et sont confrontés au décès d’autres aînés », déclare Mme Freeman.

L’équipe a convenu de proposer un atelier sur la narration numérique, utilisant la technologie comme moyen de faciliter la transmission des connaissances entre les aînés et les jeunes. Des élèves de l’école Nak’albun Elementary School et des aînés de la bande Nak’azdli participeront à l’atelier pilote.Dr. Shannon Freeman

L’objectif, déclare Mme Freeman, est d’intégrer la narration numérique au programme d’enseignement et d’encourager les aînés à travailler avec les jeunes de façon significative afin de combler l’écart entre les générations et de préserver la culture et l’expérience.

Pour en savoir plus au sujet de ces projets, consultez : Programme d’investissement stratégique d’AGE-WELL – Projets de juillet 2016

Les subventions accordées par l’entremise du programme d’investissement stratégique d’AGE-WELL appuient les activités de commercialisation après l’innovation, de développement des affaires et de diffusion, de mobilisation ou de traduction des connaissances. Le troisième concours trimestriel de subventions du programme d’investissement stratégique est maintenant lancé, et il se terminera le 21 octobre 2016, à 17 h HE. Consultez http://agewell-nce.ca/2016-strategic-investment-program

Fondée en 2015 dans le cadre des réseaux de centres d’excellence financés par le gouvernement fédéral, AGE-WELL s’efforce de trouver des solutions réalistes qui auront une incidence significative sur la vie des Canadiens âgés et des fournisseurs de soins.