blank space

AGE-WELL-supported startup uses technology to track Alzheimer’s

(Français)

WinterLight Labs is getting a lot of attention for its tablet-based assessment tool that analyzes a person’s natural speech to detect and monitor Alzheimer’s disease and other cognitive disorders.

The tool records short samples of a person’s speech as they describe a picture―even a family photo―on the screen. It extracts hundreds of variables, such as pitch, tone and choice of words, from the samples, and produces results in under five minutes.

Liam Kaufman being interviewed by Fairchild TV

Liam Kaufman being interviewed by Fairchild TV

WinterLight was recently named as one of the top 10 most promising Toronto artificial intelligence startups, capping off a dizzying year for the AGE-WELL-supported company.

Last fall, WinterLight raised $500,000 in seed funding from Novatio Ventures. It also receives support from the Ontario Brain Institute and Ontario Centres of Excellence.

A big office move came in early 2017 when the company joined Johnson & Johnson Innovation, JLABS @ Toronto, moving into new offices in the 40,000 square-foot life science innovation centre. Four new employees have joined the team in recent months.

Field testing of the technology is underway at retirement homes in Ontario and Nova Scotia, and at a memory clinic in Nice, France. Early analysis of testing in the homes of 15 people with dementia are promising and feedback is excellent, says Kaufman. “Seniors really like doing our assessment.”

Current ‘pencil-and-paper’ neuro-psychological assessments are time-consuming and can be stressful for people with memory problems, says Kaufman. In the laboratory, WinterLight’s software can reliably identify Alzheimer’s disease, Parkinson’s disease and aphasia with between 85% and 100% accuracy.

WinterLight expects to make its first sales in 2017. Its novel tool was developed by Kaufman with Dr. Frank Rudzicz, Maria Yancheva and Katie Fraser of the University of Toronto. Dr. Rudzicz is an AGE-WELL investigator and a scientist at Toronto Rehab – University Health Network.

“Speech and language is a novel and powerful way of measuring cognition and memory―and now we have the technology to do it,” says Kaufman.

Entreprise soutenue par AGE-WELL utilise la technologie pour surveiller la maladie d’Alzheimer

WinterLight Labs attire beaucoup d’attention pour son outil d’évaluation basé sur une tablette, qui analyse l’élocution naturelle d’une personne pour détecter et surveiller la maladie d’Alzheimer et d’autres troubles cognitifs.

L’outil enregistre de courts échantillons du discours d’une personne qui décrit une image — même une photo de famille — à l’écran. À partir des échantillons, il extrait des centaines de variables, comme l’intonation, le ton et le choix de mots, et produit des résultats en moins de cinq minutes.

WinterLight a récemment été nommée une des 10 entreprises torontoises en démarrage du secteur de l’intelligence artificielle les plus prometteuses, couronnant une année riche en émotions pour l’entreprise soutenue par AGE-WELL.

L’automne dernier, WinterLight a amassé 500 000 $ en financement de démarrage de Novatio Ventures. Elle reçoit également du soutien de l’Institut ontarien du cerveau et des Centres d’excellence de l’Ontario.

Une grande étape a eu lieu au début de 2017, lorsque l’entreprise s’est associée à Johnson & Johnson Innovation, JLABS à Toronto et s’est installée dans de nouveaux locaux au sein du centre des innovations des sciences de la vie d’une surface de 40 000 pieds carrés. Quatre nouveaux employés se sont joints à l’équipe au cours des derniers mois.

Liam Kaufman interviewé par Fairchild TV

Liam Kaufman interviewé par Fairchild TV

Des essais de la technologie sur le terrain sont en cours dans des résidences pour personnes âgées en Ontario et en Nouvelle-Écosse, ainsi qu’à une clinique de la mémoire à Nice, en France. “Les analyses préliminaires des essais au domicile de 15 personnes atteintes de démence sont prometteuses, et les commentaires sont excellents”, affirme M. Kaufman. “Les personnes âgées aiment vraiment participer à notre évaluation.”

À l’heure actuelle, les évaluations neuropsychologiques utilisant papier et crayon prennent du temps et peuvent stresser les gens atteints de problèmes de mémoire, selon M. Kaufman. En laboratoire, le logiciel de WinterLight est en mesure de reconnaître de manière fiable la maladie d’Alzheimer, l’aphasie et la maladie de Parkinson, avec une précision variant entre 85 pour cent et 100 pour cent.

WinterLight s’attend à faire ses premières ventes en 2017. Son outil révolutionnaire a été mis au point par M. Kaufman avec le concours de Frank Rudzicz, Maria Yancheva et Katie Fraser de l’Université de Toronto. M. Rudzicz est un chercheur d’AGE-WELL et un scientifique à l’Institut de réadaptation de Toronto, Réseau universitaire de santé.

“Le discours et le langage sont une façon nouvelle et puissante de mesurer la capacité cognitive et la mémoire — et maintenant, nous avons la technologie pour le faire”, déclare M. Kaufman.