blank space

Stabilizing glove for people with hand tremors wins Canada-wide competition

(Français)

Prizes for winner and runner-up total $75k in cash and in-kind services

Winnipeg, Oct. 19, 2017 – A new technology being developed to decrease hand tremors has won a national ideathon competition hosted by the AGE-WELL Network of Centres of Excellence and HACKING HEALTH.

Mark Elias_final

Mark Elias, CEO of Steadiwear, shows an early prototype of a “smart” glove designed to decrease hand tremors.

The device, which is patent pending, is a lightweight, compact and battery-free stabilizing glove. Steadiglove uses a “smart” fluid designed to provide resistance to hand tremors from Parkinson’s disease and essential tremor.

“Essential tremor and Parkinson’s disease can cause debilitating hand tremors that make the simplest of activities, such as eating, drinking and writing, a real challenge,” said Mark Elias, CEO and co-founder of Steadiwear Inc., who created Steadiglove with Emile Maamary.

The new glove uses the same vibration-damping technology that stabilizes buildings against earthquakes and wind vibration—technology that Elias first encountered as a student of civil engineering.

The team has seen promising results in beta tests with several volunteers, and a formal clinical trial is now being planned, Elias told a panel of expert judges at the AGE-WELL‒HACKING HEALTH National Ideathon Competition, held yesterday in Winnipeg, MB.

He said the inspiration for Steadiglove was his own grandmother, who lives with hand tremor. “This condition mainly affects the senior population, and has an impact on their independence and quality of life,” he said. It’s a problem that affects over 200 million people worldwide.

Elias said there is a clear need for new solutions for hand tremor. Medications for the condition often produce side effects that outweigh the benefits, while weighted options can cause wrist strain and surgery is invasive and can be risky, he said.

“We think the potential for Steadiglove is great. We’re ecstatic about winning the ideathon, and the funds will be injected towards manufacturing a certain number of units and conducting a formal clinical trial.”

The transdisciplinary team, which has advisors who are experts in tremors, chemistry and technology for seniors, plans to bring Steadiglove to market in 2018.

The startup is incubated at the University of Toronto’s Impact Centre and receives funding from the Ontario Brain Institute, the Ontario Centres of Excellence, and AGE-WELL.    

Seven finalists took part in yesterday’s competition, which was the culmination of a Canada-wide competition to identify and invest in great new technologies and services to support healthy aging. Local ideathons were held in recent months in Toronto, Montreal, Halifax and Vancouver.

MyMem was the runner-up yesterday for a technology that will help older people and those with dementia to recall information easily and independently using artificial intelligence.

The winner’s prize is valued at $50,000 (cash and in-kind services), and the runner-up prize is valued at $25,000 (cash and in-kind).

AGE-WELL (Canada’s Technology and Aging Network) teamed up with the global initiative HACKING HEALTH in 2016 to launch the healthy-aging ideathon competition. More than 300 people took part in the four local ideathons which brought together entrepreneurs, researchers, post-secondary students, older adults, caregivers and others to work towards solutions that will produce social and economic benefits. Seven projects were selected to proceed to the final round.

An ideathon is a collaborative, workshop-like event where diverse stakeholders harness their collective knowledge and creativity to brainstorm innovative solutions to pressing challenges. Participants use user-centric design techniques and methodologies (such as ideation, journey mapping and prototyping), and the creation of an initial business case, to propose a novel solution.

The national competition was sponsored by Bereskin & Parr and the Impact Centre at the University of Toronto. Local sponsors included: Aging 2.0 Local l Toronto; the Canadian Consortium on Neurodegeneration in Aging (CCNA); Desjardins; MaRS; MedStack; and MEDTEQ.

Yesterday’s grand finale was held before an audience of over 200 attendees at AGE-WELL’s 3rd Annual Conference.

For more information about the finalists and competition, visit: http://agewell-nce.ca/archives/5624

For more about Steadiwear, visit: https://steadiwear.com/

About AGE-WELL

AGE-WELL NCE Inc. (@AGEWELL_NCE) is a pan-Canadian network of industry, non-profit organizations, government, care providers, end users, and academic partners working together using high-quality research to drive innovation and create technologies and services that benefit older adults and caregivers. Its vision is to harness and build upon the potential of emerging and advanced technologies in areas such as artificial intelligence (AI), e-health, information communication technologies (ICTs), and mobile technologies to stimulate technological, social, and policy innovation. AGE-WELL is funded through the federal Networks of Centres of Excellence program.

About HACKING HEALTH

HACKING HEALTH (http://hackinghealth.ca, @hackinghealthca) is a Canadian-based international non-for-profit organization. With over 40 cities across 5 continents, HACKING HEALTH’s goal is to promote more innovation in healthcare through collaboration by putting healthcare professionals and patients at the centre of the innovation process, allowing participants to build realistic, human-centric solutions to front-line healthcare problems. HACKING HEALTH partners with renowned organizations and institutions such as AGE-WELL to develop a worldwide patient centered movement.

For more information:

Margaret Polanyi, margaret@agewell-nce.ca, 416 597-3422, ext. 7710; Krystle Wiltshire, krystle@agewell-nce.ca, 416 509-2906 (cell)

Annie Lamontagne, annie.lamontagne@hackinghealth.ca, 438 406-2449

Un gant de stabilisation pour les personnes atteintes de tremblement des mains proclamé gagnant d’une compétition pancanadienne

Les prix pour le gagnant et le finaliste totalisent 75 000 $ en argent et en services en nature

WINNIPEG, le 19 oct. 2017 /CNW/ – Une nouvelle technologie en cours d’élaboration visant à diminuer le tremblement des mains a remporté la compétition nationale nommée “Idéathon”, organisée par le réseau de centres d’excellence AGE-WELL et HACKING HEALTH.

Le dispositif, en attente de brevet, est un gant de stabilisation léger, compact et sans pile. Le gant Steadiglove a recours à un fluide “intelligent” conçu pour appliquer une résistance au tremblement des mains causé par la maladie de Parkinson et par les tremblements essentiels.

“Les tremblements essentiels et la maladie de Parkinson peuvent entraîner des tremblements des mains débilitants qui rendent très difficiles les activités les plus simples, comme le fait de s’alimenter, de boire et d’écrire”, a déclaré Mark Elias, président-directeur général et cofondateur de Steadiwear Inc., qui a créé le gant Steadiglove avec Emile Maamary.

Mark Elias_final

Mark Elias, président-directeur général de Steadiwear, montre le prototype préliminaire d’un gant “intelligent” conçu pour atténuer le tremblement des mains.

Le nouveau gant s’appuie sur la même technologie d’atténuation des vibrations qui stabilise les immeubles en cas de vibrations occasionnées par les tremblements de terre et les vents – une technologie dont M. Elias a pris connaissance lors de ses études en génie civil.

L’équipe a été témoin de résultats prometteurs lors de tests bêta auprès de plusieurs volontaires et une étude clinique formelle est maintenant prévue, a mentionné M. Elias à un jury d’experts lors de la compétition nationale Idéathon d’AGE-WELL‒HACKING HEALTH, qui se tenait hier à Winnipeg, au Manitoba.

Il a dit s’être inspiré de sa propre grand-mère, qui souffre de tremblement des mains, pour élaborer le gant Steadiglove. « Ce trouble touche principalement les personnes âgées et il a une incidence sur leur indépendance et leur qualité de vie », a-t-il mentionné. Ce problème touche plus de 200 millions de personnes partout dans le monde.

Selon M. Elias, il faut trouver de nouvelles solutions pour le tremblement des mains. Les médicaments destinés à ce trouble produisent souvent des effets secondaires qui sont plus lourds que leurs avantages, tandis que les options fondées sur des poids peuvent occasionner des foulures au poignet; en outre, la chirurgie est invasive et peut présenter des risques, a-t-il mentionné.

“Nous croyons que le gant Steadiglove offre un énorme potentiel. Nous sommes ravis d’avoir gagné l’idéathon et les fonds serviront à la fabrication d’un certain nombre d’unités et à la tenue d’une étude clinique formelle.”

L’équipe transdisciplinaire, dont certains conseillers sont des spécialistes en tremblements, en chimie et technologie pour les personnes âgées, prévoit commercialiser le gant Steadiglove en 2018.

La nouvelle entreprise est soutenue par l’incubateur d’entreprises Impact Centre de l’Université de Toronto et elle est financée par l’Institut ontarien du cerveau, les Centres d’excellence de l’Ontario et AGE-WELL.

Sept finalistes ont participé à la compétition qui s’est tenue hier et qui constituait le point culminant d’une compétition pancanadienne visant à trouver de nouvelles technologies et de nouveaux services exceptionnels qui favorisent le vieillissement en bonne santé, et d’investir dans ceux-ci. Des idéathons se sont tenus à l’échelle locale au cours des derniers mois à Toronto, Montréal, Halifax et Vancouver.

MyMem a remporté le deuxième prix hier grâce à une technologie qui aidera les personnes plus âgées et celles atteintes de démence à se rappeler facilement de renseignements, et de façon indépendante, au moyen de l’intelligence artificielle.

Le prix du gagnant a une valeur de 50 000 $ (en argent et en services en nature) et le deuxième prix a une valeur de 25 000 $ (en argent et en services en nature).

AGE-WELL (le réseau canadien axé sur les technologies et le vieillissement) a fait équipe avec l’initiative mondiale HACKING HEALTH en 2016 afin de lancer la compétition appelée Idéathon, liée au vieillissement en santé. Plus de 300 personnes ont participé aux quatre idéathons locaux, qui réunissaient des entrepreneurs, des chercheurs, des étudiants de niveau postsecondaire, des personnes plus âgées, des aidants naturels et autres, afin de collaborer en vue de trouver des solutions qui offriront des avantages sociaux et économiques. Sept projets ont été sélectionnés pour passer à la finale.

Un idéathon est un événement collaboratif de type atelier où différents intervenants mettent en commun leurs connaissances et leur créativité pour effectuer un remue-méninges servant à trouver des solutions novatrices aux défis les plus urgents. Les participants utilisent des méthodes et techniques de conception centrées sur l’utilisateur (comme l’idéation, la schématisation du cheminement et le prototypage) et formulent une stratégie entrepreneuriale liée à la commercialisation de cette solution pour arriver à une proposition novatrice.

La compétition nationale était commanditée par Bereskin & Parr et l’Impact Centre de l’Université de Toronto. Les commanditaires à l’échelle locale comprenaient : Aging 2.0 de Toronto; le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV); Desjardins; MaRS; MedStack; et MEDTEQ.

La grande finale d’hier s’est tenue devant un auditoire de plus de 200 participants, dans le cadre de la 3e conférence annuelle d’AGE-WELL.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les finalistes et sur la compétition, visitez le site (en anglais) : http://agewell-nce.ca/archives/5624

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le gant Steadiwear, visitez le site (en anglais) : https://steadiwear.com/

À propos d’AGE-WELL

AGE-WELL NCE inc.  (@AGEWELL_NCE ) est un réseau pancanadien intégrant partenaires de l’industrie, organisations à but non lucratif, instances gouvernementales, fournisseurs de soins, utilisateurs finaux et partenaires du milieu universitaire dont la collaboration reposant sur des recherches de pointe vise à stimuler l’innovation et à créer des technologies et des services pour les adultes plus âgés et les aidants naturels. Sa vision consiste à tirer profit du potentiel qu’offrent les technologies émergentes et de pointe comme l’intelligence artificielle (IA), la cybersanté, les technologies de l’information et des télécommunications (TIC), et les technologies mobiles afin de stimuler l’innovation sociale et technologique ainsi qu’en matière de politique publique. AGE-WELL est financée dans le cadre du Programme des réseaux de centres d’excellence du gouvernement fédéral.

À propos de HACKING HEALTH

HACKING HEALTH (http://hackinghealth.ca@hackinghealthca) est une organisation à but non lucratif internationale établie au Canada. Présente dans plus de 40 villes sur cinq continents, elle a comme objectif de promouvoir l’innovation en matière de soins de santé par la collaboration en mettant les professionnels de la santé et leurs patients au centre du processus d’innovation, permettant ainsi aux intervenants d’élaborer des solutions réalistes et axées sur la personne aux défis que doit relever le secteur des soins de santé de première ligne. HACKING HEALTH collabore avec des organisations et institutions de renom comme AGE-WELL pour créer un mouvement mondial centré sur le patient.

Renseignements :

Pour obtenir de plus amples renseignements : Margaret Polanyi, margaret@agewell-nce.ca, 416 597-3422, poste 7710; Krystle Wiltshire, krystle@agewell-nce.ca, 416 509-2906 (cellulaire); Annie Lamontagne, annie.lamontagne@hackinghealth.ca, 438 406-2449