blank space

High-tech in-home therapy

(Français)

Dr. RV Patel-photo

Dr. Rajni Patel

For older adults recovering from stroke, an advanced “telerobotic” rehabilitation system developed by researchers in London, Ontario opens the door to a new supervised in-home therapy.

The AGE-WELL-supported team is now testing its system with the goal of delivering frequent, low-cost, individualized therapy at home for older stroke survivors.

The system, which incorporates haptic- or force-enabled robotic technology, virtual reality and internet communication, will be used to improve people’s sensory and motor function, enhancing quality of life.

The therapy will also be available to seniors with age-related movement disorders.

“I think the impact could be very significant,” says project co-lead Dr. Rajni Patel, a founding member of CSTAR (Canadian Surgical Technologies & Advanced Robotics) at London Health Sciences Centre and a Canada Research Chair in Advanced Robotics and Control.

“The amount of time a stroke patient has with a therapist is limited because of the shortage of therapists and, in some cases, the distance people have to travel to get to a clinic. We are hoping with this kind of environment in the home that therapy will be available to a large number of people.”

Co-leads: Dr. Rajni Patel, London Health Sciences Centre; Dr. Mandar Jog, University of Western Ontario

 


Thérapie de pointe à domicile

Dr. RV Patel-photo

Rajni Patel

Pour les aînés qui se remettent d’un AVC, un système de réadaptation « télérobotisé » révolutionnaire mis au point par des chercheurs à London, en Ontario, ouvre la voie à une nouvelle thérapie supervisée à domicile.

L’équipe soutenue par AGE-WELL est en train de mettre à l’essai son système en vue d’offrir une thérapie fréquente, économique et individualisée à domicile pour les aînés ayant survécu à un AVC.

Le système, qui repose sur la technologie robotique haptique (ou activée par la force), la réalité virtuelle et la communication par Internet, servira à améliorer la fonction sensorielle et motrice des personnes, afin d’améliorer leur qualité de vie.

La thérapie sera également offerte aux aînés atteints de troubles du mouvement imputables au vieillissement.

« Je crois que les avantages pourraient être très importants », déclare Rajni Patel, coresponsable du projet, membre fondateur de CSTAR (Canadian Surgical Technologies & Advanced Robotics) au London Health Sciences Centre et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en robotique avancée et contrôle.

« Un patient ayant subi un AVC a peu de temps avec un thérapeute, en raison de la pénurie de thérapeutes et, dans certains cas, de la distance que les gens doivent parcourir pour se rendre à une clinique. Nous espérons que ce genre d’environnement à domicile permettra à un grand nombre de personnes de bénéficier de thérapie. »

Coresponsables : Rajni Patel, London Health Sciences Centre; Mandar Jog, Université Western