blank space

A new technology opens up a new world

(Français)

Richard Ratcliffe, 91, has had his life transformed over the past three years thanks to FamliNet.app, an AGE-WELL-supported communications platform designed to prevent social isolation by keeping older adults in contact with family and friends.

Steph Gagne and her father, Richard Ratcliffe.

Steph Gagne and her father, Richard Ratcliffe.
Photo by John Hryniuk

Life had become lonely for the war veteran and career naval officer because of profound hearing loss from “being a little too close to gunfire in Korea. It’s a real social liability, so the tendency is to stay out of the conversation and that’s not good,” says Ratcliffe.

Things changed when Ratcliffe began using FamliNet, an easy-to-learn platform that features pictures of the user’s contacts and simple icons to access the different types of messaging.

“My father is no longer alone. FamliNet has bridged so many gaps, he now shares pictures, videos, audio and text messages with family and friends on a daily basis,” says Ratcliffe’s daughter Steph Gagne. “Words cannot express my gratitude for the ease of this program achieving something I never could.”

FamliNet was developed for use on an iPad. The program helps to re-engage those who have vision, hearing, motor skill challenges and other barriers that isolate them from the people and services they need. It requires minimal training to use—even for older adults with no computer experience.

The software program was launched by the startup Famli.net Communications Inc. and, to date, has been used by more than 100 residents at Sunnybrook Veterans Centre and a Revera retirement residence in Toronto.

“I’d be lost without it. It opened up a whole new world,” says Ratcliffe, a resident at Sunnybrook.

He exchanges messages with Gagne “many, many times during the day” and has about 50 contacts including his three children, five grandchildren, other family members, friends and business associates from Winnipeg to Cape Breton. Ratcliffe even uses the program to conduct business inhouse as president of the Sunnybrook Veteran Residents’ Council.

Using FamliNet, Ratcliffe sang Danny Boy and delivered it to his granddaughter while she was in a pub in Ireland having a Guinness. When she trained to be a minister and was working on her first sermons, she recorded and sent them to her grandfather.

For their 30th wedding anniversary, Gagne and her husband took a two-week trip to England. “What gave me comfort in leaving was knowing that I could still correspond with my dad through FamliNet.”

“I felt like I was there with them,” says Ratcliffe. “Steph was sending me pictures from Trafalgar Square, Greenwich, Stonehenge, Oxford, all kinds of places in England that I had been myself. It was a great reminiscence.”

Ratcliffe and Gagne look forward to seeing FamliNet used by older adults everywhere who could benefit from the easy-to-use communications tool. Famli.net is in discussions to expand its clientele to other veterans’ hospitals, retirement homes and seniors’ organizations in Canada, and plans to launch a multi-platform version of FamliNet not only in Canada, but in Singapore through several organizations that provide community care to seniors.

“FamliNet opened up horizons for my dad. He’s now challenged and stimulated in a way that he hadn’t been for a long time,” says Gagne. “It has brightened his world.”

FamliNet was developed by TAGlab at the University of Toronto. TAGlab and Famli.net have deep roots at AGE-WELL as they are funded through the network’s Core Research Program. AGE-WELL is Canada’s Technology and Aging Network.

Une nouvelle technologie ouvre la voie à un tout nouveau monde

Richard Ratcliffe, 91 ans, a vu sa vie transformée au cours des trois dernières années grâce à FamliNet.app, une plateforme de communication prise en charge par AGE-WELL et conçue pour lutter contre l’isolement social en permettant aux personnes âgées de garder le contact avec leur famille et leurs amis.

Steph Gagne et son père, Richard Ratcliffe

Steph Gagne et son père, Richard Ratcliffe
Photo: John Hryniuk

Cet ancien combattant et officier de marine de métier se sent seul depuis qu’il a subi une importante perte auditive en Corée, ayant été « trop près des coups de feu. Il s’agit là d’une réelle responsabilité sociale. La tendance est donc de rester à l’écart de la conversation et ce n’est pas la chose à faire », dit M. Ratcliffe.

Les choses ont changé pour M. Ratcliffe lorsqu’il a commencé à utiliser FamliNet, une plateforme facile à apprendre qui affiche des images des proches de l’utilisateur et des icônes simples pour accéder aux différents types de messages.

« Mon père n’est plus seul. FamliNet a comblé de nombreuses lacunes. Il partage maintenant quotidiennement des photos, des vidéos, des messages audio et texte avec sa famille et ses amis », explique Steph Gagne, la fille de M. Ratcliffe. « Les mots me manquent pour exprimer ma gratitude. Ce programme peut facilement faire ce que je n’aurais pas pu accomplir moi-même. »

FamliNet a été conçu pour être pris en charge sur un appareil iPad. Le programme aide les personnes qui ont des problèmes de vision, d’ouïe, de motricité ou autres, qui les isolent des personnes et services dont ils ont besoin, à renouer des liens. Un minimum de formation est requis pour l’utiliser, même pour les personnes âgées qui n’ont aucune expérience informatique.

Le logiciel a été lancé par la jeune entreprise Famli.net Communications Inc. et, à ce jour, il a été utilisé par plus de 100 résidents du Centre des vétérans de Sunnybrook et d’une résidence pour personnes âgées Revera à Toronto.

« Je serais perdu sans lui. Il a ouvert la voie à un tout nouveau monde », affirme M. Ratcliffe, un résidant de Sunnybrook.

Il échange des messages avec Mme Gagne « de nombreuses fois par jour » et a une cinquantaine de contacts, dont ses trois enfants, cinq petits-enfants, d’autres membres de sa famille, des amis et des associés d’affaires de Winnipeg au Cap-Breton. M. Ratcliffe utilise même le programme pour les activités internes qu’il mène en tant que président du Centre des vétérans de Sunnybrook.

En utilisant FamliNet, M. Ratcliffe a pu chanter Danny Boy et envoyé le résultat à sa petite-fille alors qu’elle était dans un pub en Irlande, Guinness à la main. Pendant sa formation de ministre et la préparation de ses premiers discours, elle enregistrait certains moments et les transmettait à son grand-père.

Pour leur 30e anniversaire de mariage, Mme Gagne et son mari ont fait un voyage de deux semaines en Angleterre. « Ce qui m’a réconfortée en quittant le pays, c’est de savoir que je pouvais garder le contact avec mon père grâce à FamliNet. »

« J’avais l’impression d’être là, avec eux », déclare M. Ratcliffe. « Steph m’envoyait des photos de Trafalgar Square, de Greenwich, de Stonehenge, d’Oxford, des endroits en Angleterre où j’avais déjà moi-même déposé les pieds. Ça me rappelait beaucoup de souvenirs. »

M. Ratcliffe et Mme Gagne ont hâte que FamliNet soit utilisé partout par des personnes âgées qui pourraient profiter de l’outil de communication facile à utiliser. Famli.net est actuellement en pourparlers pour offrir ce programme à d’autres hôpitaux pour anciens combattants, à des maisons de retraite et à des organisations de personnes âgées au Canada, et prévoit de lancer une version multiplateforme de FamliNet au Canada, mais aussi à Singapour dans plusieurs organismes qui offrent des soins communautaires aux personnes âgées.

« FamliNet a ouvert de nouveaux horizons pour mon père. Il y a longtemps que mon père n’avait pas été stimulé de la sorte », dit Mme Gagne. « Son monde s’est illuminé. »

FamliNet a été développé par TAGlab à l’Université de Toronto. TAGlab et Famli.net ont des racines profondes chez AGE-WELL, puisqu’ils sont financés par le Programme de recherche de base du réseau. AGE-WELL est le réseau canadien axé sur les technologies et le vieillissement.