Smart glove ‘worth its weight in gold’

(Français)

Betty Faulkner wearing the Steadi-One glove

At age 75 and retired for 15 years, Betty Faulkner still regrets the career roadblocks she experienced due to her hand tremors.

“My tremor really affected me on a professional level,” says the former federal government auditor from St. Albert, Alberta. “I was going out to audit businesses and of course my tremors were bad. It was embarrassing…it was difficult. People just thought I was nervous, but I wasn’t.”

For Faulkner, the solution was to finish her career working in the office doing problem resolution for auditors who worked directly with clients in the community. While her role was rewarding, she still feels she could have accomplished more.

Faulkner has a family history of Essential Tremor. Both hands are affected by tremors but the right hand is worse and Faulkner is right-handed. She struggles to operate a computer keyboard and mouse, drink from a cup without spilling, and with many other daily tasks.

She tried medications to control her tremor, which developed slowly starting at age 25. The results have not been dramatic. She also considered surgical interventions including deep brain stimulation, but feared possible side effects such as memory loss.

Despite the COVID-19 pandemic that keeps the world traveller and her husband, Howard, home for now, Faulkner has a new lease on life thanks to Steadi-One, a compact battery-free stabilizing glove developed by AGE-WELL-supported Steadiwear Inc.

“I’ve had tremors for the last 50 years and finally we have some serious non-chemical help,” says Faulkner. “It’s worth its weight in gold.”

The glove “intelligently” stabilizes the wrist joint and forearm in people living with Essential Tremor and Parkinson’s disease. It uses vibration damping and nano-technology to provide resistance to hand tremors.

Since receiving the Steadi-One glove about a year ago, Faulkner has been busy doing many tasks and activities without having to ask for assistance. Howard Faulkner even made a video of his wife putting on make-up for the first time in decades. “Wow, I can do it…I’m getting some of my life back,” she says excitedly in the video.

“With COVID, I’m home—I’ve got asthma so I don’t go out. The glove has given me freedom and independence to do things I want to do, like a 1,000-piece jigsaw puzzle, with so little frustration,” adds Faulkner. “I have a feeling of control and I don’t have to ask for help.”

She is in regular communication with Steadiwear co-founders Mark Elias and Emile Maamary, to provide user feedback and as an early adopter of Steadi-Two, the second version of the glove which launches in January 2021. “I am so impressed with them.”

Steadiwear received the coveted Grandmothers Choice Award at the 10th Annual Startupfest in 2020. The company was also recently named one of the top 10 Canadian health care startups by Polidea, a software and information technology company.

AGE-WELL funding over several years has helped to bring the stabilization glove to market, with the goal of enhancing life for people who have Essential Tremor and Parkinson’s disease, the most common movement disorders in the world.

Gant intelligent « qui vaut son pesant d’or »

Betty Faulkner porte le gant Steadi-One

À l’âge de 75 ans, 15 ans après avoir pris sa retraite, Betty Faulkner éprouve encore du regret face aux obstacles professionnels qu’elle a rencontrés en raison du tremblement de ses mains.

« Mes tremblements m’ont vraiment affectée sur le plan professionnel », affirme l’ancienne vérificatrice du gouvernement fédéral de St. Albert, en Alberta. « J’allais contrôler des entreprises et, évidemment, mes mains tremblaient beaucoup. C’était gênant et difficile. Les gens pensaient que j’étais nerveuse, mais ce n’était pas le cas. »

Pour Mme Faulkner, la solution a été de terminer sa carrière en travaillant au bureau afin de résoudre les problèmes des vérificateurs qui travaillaient directement avec les clients dans la collectivité. Bien que son rôle ait été gratifiant, elle croit toujours qu’elle aurait pu faire mieux.

Mme Faulkner a des antécédents familiaux de tremblement essentiel. Ses deux mains sont affectées par les tremblements, mais sa main droite est pire, et Mme Faulkner est droitière. Elle a de la difficulté à utiliser un clavier d’ordinateur et une souris, à boire dans une tasse sans en renverser le contenu et à accomplir de nombreuses autres tâches quotidiennes.

Elle a essayé des médicaments pour contrôler ses tremblements, qui ont commencé progressivement à 25 ans. Les résultats n’ont pas été spectaculaires. Elle a aussi envisagé des interventions chirurgicales, y compris la stimulation cérébrale profonde, mais elle craignait les effets secondaires possibles, comme la perte de mémoire.

Malgré la pandémie de COVID-19 qui garde la voyageuse et son mari, Howard, à la maison pour le moment, Mme Faulkner a retrouvé une nouvelle vie grâce à Steadi-One, un gant stabilisateur compact sans pile mis au point par Steadiwear Inc, une entreprise appuyée par AGE-WELL.

« J’ai eu des tremblements au cours des 50 dernières années et nous avons enfin accès à de l’aide non chimique qui fonctionne vraiment, dit Mme Faulkner. Ce gant vaut son pesant d’or. »

Le gant stabilise « intelligemment » l’articulation du poignet et l’avant-bras des personnes vivant avec le tremblement essentiel et la maladie de Parkinson. Il utilise une combinaison d’amortisseurs de vibrations et de nanotechnologies pour opposer une résistance aux tremblements des mains.

Depuis qu’elle a reçu le gant Steadi-One il y a environ un an, Mme Faulkner vaque à ses nombreuses tâches et activités sans avoir à demander de l’aide. Howard Faulkner a même réalisé une vidéo de sa femme en train de se maquiller pour la première fois depuis des décennies. « Wow, je peux le faire… j’ai retrouvé une partie de ma vie », dit-elle avec enthousiasme dans la vidéo.

« À cause de la COVID-19, je reste à la maison – je fais de l’asthme et je ne sors pas. Le gant m’a donné la liberté et l’indépendance de faire ce que je veux, comme un casse-tête de 1 000 pièces, avec très peu de frustration, ajoute Mme Faulkner. J’ai un sentiment de contrôle et je n’ai pas besoin de demander de l’aide. »

Elle est régulièrement en communication avec les cofondateurs de Steadiwear, Mark Elias et Emile Maamary, afin de leur donner des commentaires en tant qu’utilisatrice et l’une des premières à adopter Steadi-Two, la deuxième version du gant qui sera lancée en janvier 2021. « Ils m’impressionnent tellement. »

Steadiwear a reçu le prestigieux prix du Choix des grand-mères lors de la 10e édition du Startupfest annuel en 2020. Polidea, une entreprise de logiciels et de technologies de l’information, a récemment nommé l’entreprise comme l’une des 10 plus importantes jeunes entreprises canadiennes dans le domaine des soins de santé.

Le financement d’AGE-WELL sur plusieurs années a aidé à mettre le gant de stabilisation sur le marché dans le but d’améliorer la vie des personnes vivant avec le tremblement essentiel et la maladie de Parkinson, soit les troubles moteurs les plus courants dans le monde.