hiddenimage

AGE-WELL supports emerging researchers

(Français)

Karam Elabd’s work will help prevent older adult falls.

Karam Elabd’s work will help prevent older adult falls.

Nine promising students and postdoctoral fellows from nine institutions across Canada have been selected to receive 2018 Graduate Student and Postdoctoral Awards in Technology and Aging.

Amélie Gauthier-Beaupré’s doctoral project is aimed at understanding how policy makers in the Province of Ontario can improve services to older adults in self-managing their chronic disabilities with information and communication technologies.

Amélie Gauthier-Beaupré’s doctoral project is aimed at understanding how policy makers in the Province of Ontario can improve services to older adults in self-managing their chronic disabilities with information and communication technologies.

“Innovation is mainly about people, not technology, and that is why AGE-WELL is preparing the next generation of innovators,” says Dr. Andrew Sixsmith, AGE-WELL Scientific Director.  “AGE-WELL supports talented Canadian researchers at critical stages

in their careers so they get the right experiences, training and mentorship to make them the innovators of tomorrow.”

These awards provide partial funding to highly qualified master’s, doctoral, and postdoctoral candidates and provide them with access to training and mentorship opportunities via the Early Professionals, Inspired Careers program.

An additional four postdoctoral fellows have been chosen to receive financial support from AGE-WELL in partnership with institutional and community partners. The McMaster Institute for Research on Aging, New Brunswick Health Research Foundation, Ontario Telemedicine Network, and Riverview Health Centre Foundation are the partners who have made these awards possible.

Ryan Buyting will test the implementation and remote monitoring of telehealth technologies for rural and Indigenous populations.

Ryan Buyting will test the implementation and remote monitoring of telehealth technologies for rural and Indigenous populations.

“AGE-WELL’s partners are a crucial component to successfully creating new products and services that benefit older adults and caregivers. Our partners expand our capacity to invest in young researchers and provide them with unique opportunities to solve real-world problems,” says Dr. Alex Mihailidis, AGE-WELL Scientific Director.

The total value of these thirteen awards is over $430,000.

The award recipients are: Megan Kamachi (University of Toronto); Karam Elabd (Simon Fraser University); Sogol Masoumzadeh (University of Manitoba); Jamie Knight (University of Victoria); Amélie Gauthier-Beaupré (University of Ottawa); Elham Esfandiari (University of British Columbia); Ryan Buyting (Dalhousie University); Dr. Andrea Bandini (University of Toronto); Dr. Taylor Cleworth (University of Waterloo); Dr. Nicole Dalmer (Trent University); Dr. Tara Kajaks (McMaster University); Dr. Shlomit Rotenberg (Baycrest Centre for Geriatric Care); Dr. Sina Mehdizadeh (Toronto Rehab Institute – UHN)

Since inception, AGE-WELL has recruited and supported more than 500 highly qualified personnel from 56 institutions across eight Canadian provinces, Australia, Denmark, the United Kingdom, and the United States.

To learn more about our training program and the funding opportunities available through the network, visit: http://agewell-nce.ca/training.

AGE-WELL is a federally-funded Network of Centres of Excellence established in 2015 to support Canadian research and innovation in the area of technology and aging. Learn more.

AGE-WELL soutient les chercheurs émergents

1. Le travail de Karam Elabd aidera à prévenir les chutes chez les personnes âgées.

Le travail de Karam Elabd aidera à prévenir les chutes chez les personnes âgées.

Neuf étudiants et boursiers postdoctoraux prometteurs, provenant de neuf établissements canadiens, ont été choisis pour recevoir l’une des bourses d’études 2018 destinées aux étudiants des cycles supérieurs et postdoctoraux dans le domaine de la technologie et du vieillissement.

Le projet de doctorat d’Amélie Gauthier-Beaupré vise à comprendre comment les décideurs de la province de l’Ontario peuvent améliorer les services offerts aux personnes âgées en matière d’autoprise en charge de leurs incapacités chroniques au moyen des technologies de l’information et des communications.

Le projet de doctorat d’Amélie Gauthier-Beaupré vise à comprendre comment les décideurs de la province de l’Ontario peuvent améliorer les services offerts aux personnes âgées en matière d’autoprise en charge de leurs incapacités chroniques au moyen des technologies de l’information et des communications.

« L’innovation concerne principalement les gens, et non la technologie, et c’est pourquoi AGE-WELL prépare la prochaine génération d’innovateurs », a déclaré M. Andrew Sixsmith, directeur scientifique d’AGE-WELL.  « AGE-WELL soutient les chercheurs canadiens talentueux à des étapes cruciales de leur carrière afin qu’ils acquièrent l’expérience et la formation nécessaires, et qu’ils obtiennent du mentorat, pour devenir les innovateurs de demain. »

Ces bourses offrent un financement partiel aux candidats hautement qualifiés à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat, et leur donnent accès à des possibilités de formation et de mentorat par l’entremise du programme Jeunes professionnels, carrières inspirées.

Quatre boursiers postdoctoraux supplémentaires ont été choisis pour recevoir une aide financière d’AGE-WELL en collaboration avec des partenaires institutionnels et communautaires. Le McMaster Institute for Research on Aging, la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, le Réseau Télémédecine Ontario et la fondation du Centre de santé Riverview sont les partenaires qui ont rendu ces prix possibles.

« Les partenaires d’AGE-WELL sont essentiels pour réussir à créer de nouveaux produits et services qui profitent aux personnes âgées et aux aidants naturels. Nos partenaires augmentent notre capacité d’investir dans les jeunes chercheurs et leur offrent des occasions uniques de résoudre des problèmes concrets », a déclaré M. Alex Mihailidis, directeur scientifique d’AGE-WELL.

Ryan Buyting mettra à l’essai la mise en œuvre et la surveillance à distance des technologies de télésanté pour les populations rurales et autochtones.

Ryan Buyting mettra à l’essai la mise en œuvre et la surveillance à distance des technologies de télésanté pour les populations rurales et autochtones.

La valeur totale de ces treize prix dépasse les 430 000 $.

Les boursiers sont : Megan Kamachi (Université de Toronto); Karam Elabd (Université Simon Fraser); Sogol Masoumzadeh (Université du Manitoba); Jamie Knight (Université de Victoria); Amélie Gauthier-Beaupré (Université d’Ottawa); Elham Esfandiari (Université de la Colombie-Britannique); Ryan Buyting (Université Dalhousie); Andrea Bandini (Université de Toronto); Taylor Cleworth (Université de Waterloo); Nicole Dalmer (Université Trent); Tara Kajaks (Université McMaster); Shlomit Rotenberg (Centre Baycrest pour soins gériatriques); Sina Mehdizadeh (Institut de réadaptation de Toronto, Réseau universitaire de santé)

Depuis sa création, AGE-WELL a recruté et soutenu plus de 500 membres du personnel hautement qualifiés de 56 établissements répartis dans huit provinces canadiennes, en Australie, au Danemark, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur notre programme de formation et les possibilités de financement offertes par le réseau, veuillez consulter le site : http://agewell-nce.ca/training.

AGE-WELL, créée dans le cadre du Programme des réseaux de centres d’excellence financé par le gouvernement fédéral, a été établie en 2015 et vise à soutenir la recherche et l’innovation canadiennes dans le domaine de la technologie et du vieillissement. En savoir plus.