blank space

Campaign launched to improve quality of life for people with severe dementia

(Français)

#SeePainMoreClearly shares evidence-based practices

A campaign launched today on National Seniors Day and the International Day of Older Persons aims to improve quality of life for people with severe dementia who live in long-term care by sharing best approaches for evaluating and managing pain in these residents.

“Pain is under-assessed and under-treated in long-term care because people with severe dementia have limited ability to communicate what they are feeling,” says Dr. Thomas Hadjistavropoulos, who holds a Research Chair in Aging and Health at the University of Regina in Saskatchewan.

Under-recognized pain can have serious consequences. Pain in dementia can lead to agitation and aggression. When these types of behaviours are misattributed to a psychiatric problem, people are often given psychotropic rather than analgesic medications, says Dr. Hadjistavropoulos. Research has shown that psychotropic medications may increase the risk of earlier death in these individuals, he says.

A scene from a video that is part of a new campaign to optimize pain assessment and management in people with severe dementia who live in long-term care. Courtesy: Jeremy Ratzlaff, Lampblack Studios

A scene from a video that is part of a new campaign to optimize pain assessment and management in people with severe dementia who live in long-term care. Courtesy: Jeremy Ratzlaff, Lampblack Studios

To raise awareness, he created a social media campaign in collaboration with national and provincial organizations as well as older adults, caregivers and health-care professionals.#SeePainMoreClearly includes a video and a website with information and resources, such as a pain checklist for seniors with limited ability to communicate, developed by Dr. Hadjistavropoulos’s team.

Dr. Hadjistavropoulos says he took the unorthodox step of launching a grassroots campaign because he wanted to go directly to health professionals, family caregivers, people with dementia and the general public. Typically, he says, it takes many years to disseminate research findings in a way that they become part of widespread practice.

“We want to share evidenced-based practices now to optimize the quality and frequency of pain assessments. Overworked frontline staff want to do the best for their patients but are constrained by limited resources. Moreover, there’s a clear need for continuing pain education for staff to make sure everyone is familiar with the newest methods.” The website also has links to resources for families and patients.

Filmed with actors in Regina, the video depicts a scene involving health professionals and a long-term care resident living with dementia. It is based on Dr. Hadjistavropoulos’s research and work in applied health psychology. The video campaign is supported by AGE-WELL and the Alzheimer Society of Saskatchewan. The Canadian Association on Gerontology and the Chronic Pain Network are partners in the campaign as well.

“By raising awareness, we have a real opportunity to make sure that people with late-stage dementia get the treatment they need, when they need it.”

Dr. Hadjistavropoulos points to studies that indicate that people living with severe Alzheimer’s are less likely to receive an analgesic medication than older adults in general.

“We aim to address under-recognized pain and, in turn, this will mean improved quality of life for long-term care residents, fewer incidents of agitated behaviour and lower stress levels for hard-working staff and for families.”

As part of his work with the AGE-WELL network, Dr. Hadjistavropoulos co-leads a research team that is developing technology-based solutions to improve pain management in long-term care residents who are living with dementia. This includes knowledge mobilization efforts using social media.

About AGE-WELL:

AGE-WELL NCE Inc. is Canada’s Technology and Aging Network. The pan-Canadian network brings together researchers, older adults, caregivers, partner organizations and future leaders to accelerate the delivery of technology-based solutions that make a meaningful difference in the lives of Canadians. AGE-WELL researchers are producing technologies, services, policies and practices that improve quality of life for older adults and caregivers, and generate social and economic benefits for Canada. AGE-WELL is funded through the federal Networks of Centres of Excellence program. www.agewell-nce.ca.

Media contacts: Margaret Polanyi, margaret@agewell-nce.ca, 416-597-3422, ext. 7710; Yalini Satheeskumar, yalini@agewell-nce.ca, 416-597-3422, ext. 7778


Lancement d’une campagne visant à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence sévère

#SeePainMoreClearly partage des pratiques fondées sur des données probantes

Une campagne lancée aujourd’hui à l’occasion de la Journée nationale des aînés et de la Journée internationale pour les personnes âgées vise à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence sévère qui reçoivent des soins de longue durée en partageant les meilleures approches pour évaluer et gérer la douleur chez ces résidents.

« La douleur est sous-évaluée et sous-traitée dans les soins de longue durée parce que les personnes atteintes de démence sévère ont une capacité limitée de communiquer ce qu’elles ressentent », déclare Thomas Hadjistavropoulos, titulaire de la Chaire de recherche en santé et vieillissement à l’Université de Regina en Saskatchewan.

Une douleur mal reconnue peut avoir de graves conséquences. La douleur associée à la démence peut entraîner de l’agitation et de l’agressivité. Lorsque ces types de comportements sont attribués à tort à un problème psychiatrique, les gens reçoivent souvent des médicaments psychotropes plutôt que des analgésiques, indique M. Hadjistavropoulos. La recherche a montré que les psychotropes peuvent augmenter le risque de décès prématurés chez ces personnes, dit-il.

Une scène d’une vidéo qui fait partie d’une nouvelle campagne visant à optimiser l’évaluation et la prise en charge de la douleur chez les personnes atteintes de démence sévère qui reçoivent des soins de longue durée. Photo : Jeremy Ratzlaff, Studios Lampblack

Une scène d’une vidéo qui fait partie d’une nouvelle campagne visant à optimiser l’évaluation et la prise en charge de la douleur chez les personnes atteintes de démence sévère qui reçoivent des soins de longue durée. Photo : Jeremy Ratzlaff, Studios Lampblack

Pour accroître la sensibilisation, il a lancé une campagne dans les médias sociaux en collaboration avec des organismes nationaux et provinciaux, ainsi qu’avec des personnes âgées, des aidants naturels et des professionnels de la santé. #SeePainMoreClearly comprend une vidéo et un site Web contenant de l’information et des ressources, comme une liste de contrôle de la douleur pour les personnes âgées ayant une capacité limitée de communiquer, élaborée par l’équipe de M. Hadjistavropoulos.

M. Hadjistavropoulos dit qu’il a pris l’initiative peu orthodoxe de lancer une campagne locale parce qu’il voulait s’adresser directement aux professionnels de la santé, aux aidants naturels, aux personnes atteintes de démence et au grand public. En général, dit-il, il faut de nombreuses années pour diffuser les résultats de recherche d’une façon qui les intègre à une pratique répandue.

« Nous voulons maintenant partager des pratiques fondées sur des données probantes afin d’optimiser la qualité et la fréquence des évaluations de la douleur. Le personnel de première ligne surchargé de travail veut faire de son mieux pour ses patients, mais ses ressources sont limitées. De plus, il est clair qu’il faut que le personnel suive une formation continue sur la douleur pour s’assurer que tout le monde connaît les nouvelles méthodes. » Le site Web contient également des liens vers des ressources pour les familles et les patients.

Filmée avec des acteurs à Regina, la vidéo représente une scène impliquant des professionnels de la santé et un résident en soins de longue durée vivant avec la démence. Elle est fondée sur les recherches et les travaux de M. Hadjistavropoulos en psychologie de la santé appliquée. La campagne vidéo est appuyée par AGE-WELL et la Société Alzheimer de la Saskatchewan. L’Association canadienne de gérontologie et le Chronic Pain Network participent également à la campagne.

« En sensibilisant la population, nous avons une véritable occasion de nous assurer que les personnes atteintes de démence à un stade avancé reçoivent le traitement dont elles ont besoin, au moment où elles en ont besoin. »

M. Hadjistavropoulos cite des études concluant que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sévère se font beaucoup moins prescrire des médicaments analgésiques que les autres personnes âgées.

« Nous voulons nous attaquer à la douleur sous-reconnue et, à son tour, cela se traduira par une amélioration de la qualité de vie des résidents des établissements de soins de longue durée, moins d’incidents de comportement agité et des niveaux de stress plus faibles pour le personnel qui travaille fort et pour les familles. »

Dans le cadre de son travail au sein du réseau AGE-WELL, M. Hadjistavropoulos codirige une équipe de recherche qui élabore des solutions technologiques pour améliorer la gestion de la douleur chez les résidents en soins de longue durée atteints de démence. Cela comprend les efforts de mobilisation des connaissances au moyen des médias sociaux.

Au sujet d’AGE-WELL

AGE-WELL NCE Inc. est le Réseau canadien axé sur les technologies et le vieillissement. Le réseau pancanadien rassemble des chercheurs, des personnes âgées, des aidants naturels, des organismes partenaires et de futurs chefs de file afin d’accélérer la mise en œuvre de solutions technologiques qui font une différence significative dans la vie des Canadiens. Les chercheurs d’AGE-WELL produisent des technologies, des services, des politiques et des pratiques servant à améliorer la qualité de vie des personnes âgées et des aidants naturels et à générer des avantages sociaux et économiques pour le Canada. AGE-WELL est financé dans le cadre du Programme des réseaux de centres d’excellence du gouvernement fédéral. www.agewell-nce.ca.

Relations avec les médias Margaret Polanyi, margaret@agewell-nce.ca, 416-597-3422, poste 7710; Yalini Satheeskumar, yalini@agewell-nce.ca, 416-597-3422, poste 7778