blank space

Conference spotlights current and future innovations to support healthy aging

(Français)

AGE-WELL 2019 showcased a multidisciplinary program of research and innovation from across the AGE-WELL network.

AGE-WELL 2019 showcased a multidisciplinary program of research and innovation from across the AGE-WELL network.

AGE-WELL’s annual conference, Exploring the Future of Technology and Aging, created a huge buzz that is still reverberating almost a month later. What made AGE-WELL 2019 so memorable?

AGE-WELL’s 5th annual conference attracted more than 300 researchers, trainees, older adults, caregivers and partners from industry, government and the community who all share a goal: to support healthy aging through the development of technology-based solutions.

Held on Oct. 22-24 in Moncton, the event showcased an extraordinary range of technologies being created by researchers and entrepreneurs supported by AGE-WELL, Canada’s Technology and Aging Network. From smart-home systems to apps that connect people and new ways to monitor cognitive health, dozens of innovations were on display.

Dozens of innovations designed to support healthy aging were on display.

Dozens of innovations designed to support healthy aging were on display.

Scientific talks highlighted how AGE-WELL is pushing the boundaries of research and innovation. Poster presentations described a wide array of real-world solutions designed to meet the needs of an aging population. AGE-WELL teams are working on almost 100 technologies, services, policies and practices to enhance the lives of older adults and caregivers. Some innovations are already making a difference in people’s lives.

In fact, AGE-WELL 2019 included the launch of a new product: FamliNet is a messaging platform that offers seniors with little to no computer experience, or with sensory loss, an easier way to stay in contact with family and friends. Developed with AGE-WELL’s support, the goal is to help preserve meaningful relationships and prevent social isolation, which is all too common among older adults. Read more.

Research is crucial when it comes to finding innovative solutions to help older adults remain in their own homes, said The Honourable Dorothy Shepherd, New Brunswick’s Minister of Social Development, in her opening remarks. Seniors represent 20 per cent of New Brunswick’s population. This will increase to 30 per cent by 2031.

Former Canadian astronaut Dr. Robert Thirsk gave a captivating speech about health care in deep space. Since real-time assistance by ground-based flight surgeons will be impossible, astronauts will need autonomous and intelligent systems, which could also benefit people on Earth.

Former Canadian astronaut Dr. Robert Thirsk gave a captivating speech about health care in deep space. Since real-time assistance by ground-based flight surgeons will be impossible, astronauts will need autonomous and intelligent systems, which could also benefit people on Earth.

Looking to the future, former Canadian astronaut Dr. Robert Thirsk spoke about missions being planned to explore the inner solar system – and how novel approaches to “deep space health care” could be adapted to serve people with chronic conditions and those living in remote regions of Canada. For example, onboard clinical decision-support systems, crew-worn sensors and artificial intelligence will be required to support the diagnosis and treatment of illnesses experienced by astronauts.

There was also a panel discussion on what technology will look like in 2050. Think “nanobots in our bloodstreams cleaning our arteries and smart clothing monitoring our vitals” – just some of what awaits, according to Abishur Prakash, a geopolitical futurist and author. Co-panelists were Dr. Heather McNeil, senior research associate at SE Health and Shane Saunderson, a technology consultant and University of Toronto doctoral candidate.

A forum for networking and collaboration. AGE-WELL 2019 was also an opportunity to thank those who have played a role in the tremendous growth and success of AGE-WELL, which is funded through the federal Networks of Centres of Excellence program.

The inaugural AGE-WELL Honorary Fellow Award was presented to Dr. Alan Mackworth, a professor emeritus at the University of British Columbia and former chair of AGE-WELL’s International Scientific Advisory Committee. Read more.

“AGE-WELL has been a great success story,” he said in accepting the award. “We’ve broken silos and advanced the field of technology and aging. The future is promising. I look forward to seeing AGE-WELL 2.0 and 3.0 in years to come.”

Generous sponsors of AGE-WELL 2019 were: Bereskin & Parr LLP, Best Buy Canada, Canada’s National Ballet School, Canadian Frailty Network, Fasken, Ontario Brain Institute, HomeEXCEPT, TELUS Health and YouAreUNLTD.

Above, from left: Dr. Andrew Sixsmith, scientific co-director, AGE-WELL; Dr. Heather McNeil, senior research associate, SE Health; Shane Saunderson, technology consultant; Abishur Prakash, geopolitical futurist; Dr. Amanda Grenier, professor, McMaster University; and Bridgette Murphy, managing director, AGE-WELL. Dr. Grenier moderated the panel about future technology.

Above, from left: Dr. Andrew Sixsmith, scientific co-director, AGE-WELL; Dr. Heather McNeil, senior research associate, SE Health; Shane Saunderson, technology consultant; Abishur Prakash, geopolitical futurist; Dr. Amanda Grenier, professor, McMaster University; and Bridgette Murphy, managing director, AGE-WELL. Dr. Grenier moderated the panel about future technology.

La conférence met en lumière les innovations actuelles et futures qui appuient le vieillissement en santé

AGE-WELL 2019 présentait un programme multidisciplinaire de recherche et d’innovation dans l’ensemble du réseau d’AGE-WELL.

AGE-WELL 2019 présentait un programme multidisciplinaire de recherche et d’innovation dans l’ensemble du réseau d’AGE-WELL.

La conférence annuelle d’AGE-WELL Explorer l’avenir de la technologie et du vieillissement a créé un énorme engouement qui se manifeste encore près d’un mois plus tard. Qu’est-ce qui a rendu AGE-WELL 2019 si mémorable?

La 5e conférence annuelle d’AGE-WELL a attiré plus de 300 chercheurs, stagiaires, personnes âgées, aidants naturels et partenaires de l’industrie, du gouvernement et de la collectivité qui ont tous pour objectif de soutenir le vieillissement en santé grâce à l’élaboration de solutions technologiques.

L’événement, qui a eu lieu du 22 au 24 octobre à Moncton, a mis en vedette une gamme extraordinaire de technologies créées par des chercheurs et des entrepreneurs soutenus par AGE-WELL, le réseau canadien axé sur les technologies et le vieillissement. Des dizaines d’innovations ont été présentées, des systèmes de maison intelligente aux applications qui relient les gens, en passant par de nouvelles façons de surveiller la santé cognitive.

Des dizaines d’innovations conçues pour favoriser le vieillissement en santé étaient en vedette.

Des dizaines d’innovations conçues pour favoriser le vieillissement en santé étaient en vedette.

Des exposés scientifiques ont mis en lumière la façon dont AGE-WELL repousse les frontières de la recherche et de l’innovation. Les présentations d’affiches ont permis de décrire un vaste éventail de solutions concrètes conçues pour répondre aux besoins d’une population vieillissante. Les équipes d’AGE-WELL travaillent sur près de 100 technologies, services, politiques et pratiques en vue d’améliorer la vie des personnes âgées et des aidants naturels. Certaines innovations changent déjà la vie des gens.

En fait, un nouveau produit a été lancé à l’occasion d’AGE-WELL 2019. La plateforme de messagerie FamliNet offre aux personnes âgées, sans aucune expérience en informatique ou très peu, ou vivant avec une perte sensorielle, une façon plus simple de rester en contact avec leur famille et leurs amis. Mise au point grâce au soutien d’AGE-WELL, cette plateforme aide à préserver les relations significatives et à contrer l’isolement social, qui est trop courant chez les personnes âgées. Pour en savoir plus.

L’honorable Dorothy Shephard, ministre du Développement social du Nouveau-Brunswick, a affirmé dans son allocution d’ouverture que la recherche est cruciale lorsqu’il s’agit de trouver des solutions novatrices pour aider les personnes âgées à demeurer chez elles. Les personnes âgées représentent 20 % de la population du Nouveau-Brunswick. Cette proportion passera à 30 % d’ici 2031.

L’ancien astronaute canadien, le Dr Robert Thirsk, a prononcé un discours captivant sur les soins de santé dans l’espace lointain. Étant donné que l’assistance en temps réel par des chirurgiens spécialistes de l’espace, mais restant au sol, sera impossible, les astronautes auront besoin de systèmes autonomes et intelligents dont pourraient également tirer parti les personnes sur Terre.

L’ancien astronaute canadien, le Dr Robert Thirsk, a prononcé un discours captivant sur les soins de santé dans l’espace lointain. Étant donné que l’assistance en temps réel par des chirurgiens spécialistes de l’espace, mais restant au sol, sera impossible, les astronautes auront besoin de systèmes autonomes et intelligents dont pourraient également tirer parti les personnes sur Terre.

En ce qui concerne l’avenir, le Dr Robert Thirsk, ancien astronaute canadien, a parlé des missions prévues pour explorer le système solaire intérieur et de la façon dont de nouvelles approches des « soins de santé dans l’espace lointain » pourraient être adaptées au profit des personnes atteintes de maladies chroniques et de celles vivant dans des régions éloignées du Canada. Par exemple, des systèmes embarqués d’aide à la décision clinique, des capteurs portés par l’équipage et l’intelligence artificielle seront nécessaires pour appuyer le diagnostic et le traitement des maladies qui affectent les astronautes.

Il y a également eu une discussion en groupe sur ce à quoi la technologie ressemblera en 2050. Pensez aux « nanorobots dans nos vaisseaux sanguins qui nettoient nos artères et aux vêtements intelligents qui surveillent nos signes vitaux ». Ce n’est qu’une partie de ce qui nous attend, explique Abishur Prakash, futurologue géopolitique et auteur. Heather McNeil, attachée de recherche principale à SE Health, et Shane Saunderson, expert-conseil en technologie et candidat au doctorat à l’Université de Toronto, faisaient également partie du groupe de discussion.

Un forum pour la recherche et la collaboration. AGE-WELL 2019 a également été l’occasion de remercier les personnes qui ont joué un rôle dans la croissance et le succès remarquables d’AGE-WELL, qui est financé dans le cadre du Programme des réseaux de centres d’excellence du gouvernement fédéral.

Le premier prix honorifique AGE-WELL a été remis à Alan Mackworth, professeur émérite à l’Université de la Colombie-Brittanique et ancien président du Comité consultatif scientifique international d’AGE-WELL. Pour en savoir plus.

« AGE-WELL est un exemple de grande réussite », a-t-il dit en acceptant le prix. « Nous avons décloisonné la recherche et accompli de grands progrès en matière de technologie et de vieillissement. L’avenir est prometteur. Il me tarde de voir comment prendront forme les versions 2.0 et 3.0 d’AGE-WELL. »

Voici les généreux commanditaires d’AGE-WELL 2019 : Bereskin & Parr S.E.N.C.R.L., Best Buy Canada, École nationale de ballet du Canada, Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées, Fasken, Institut ontarien du cerveau, HomeEXCEPT, TELUS Santé et YouAreUNLTD.

Ci-dessus, de gauche à droite : Andrew Sixsmith, directeur scientifique adjoint, AGE-WELL; Heather McNeil, associée de recherche principale, SE Health; Shane Saunderson, expert-conseil en technologie; Abishur Prakash, futurologue géopolitique; Amanda Grenier, professeure, Université McMaster, et Bridgette Murphy, directrice générale, AGE-WELL. Mme Grenier a animé le groupe de discussion sur la technologie de l’avenir.

Ci-dessus, de gauche à droite : Andrew Sixsmith, directeur scientifique adjoint, AGE-WELL; Heather McNeil, associée de recherche principale, SE Health; Shane Saunderson, expert-conseil en technologie; Abishur Prakash, futurologue géopolitique; Amanda Grenier, professeure, Université McMaster, et Bridgette Murphy, directrice générale, AGE-WELL. Mme Grenier a animé le groupe de discussion sur la technologie de l’avenir.