Profils

Faites la connaissance de membres actuels et anciens du programme de formation EPIC d’AGE‑WELL :

Sofija Spasojevic (Ontario)

Lorsqu’elle a entamé ses études postdoctorales au Canada, Sofija Spasojevic était persuadée qu’elle retournerait en Europe après les avoir terminées. Après avoir passé trois ans au pays, elle a non seulement décidé d’y rester, mais elle s’est également découvert une passion pour la science des données.

 

 

Lawrence Ly (Ontario)

La passion de Lawrence Ly pour le soutien d’un vieillissement en santé l’a amené au design pour la santé. Il a reçu une bourse AGE WELL en 2018 et travaille maintenant chez Healthcare Human Factors pour concevoir de meilleures expériences de soins de santé.

 

 

Sayeh Bayat (Alberta)

En tant que toute nouvelle professeure adjointe à l’Université de Calgary, Sayeh Bayat encourage déjà ses étudiants à faire un stage à AGE-WELL, une expérience qu’elle qualifie d’« incroyable » et qui a contribué à son perfectionnement en tant que chercheuse en technologie et en vieillissement.

 

Mashrura Tasnim (Alberta)

Après avoir quitté le Bangladesh pour le Canada, Mashrura Tasnim a d’abord eu de la difficulté à s’adapter et à s’épanouir en tant que chercheuse. Heureusement, sa superviseure de doctorat lui a fait connaître le réseau AGE‑WELL et l’a encouragée à s’impliquer.

 

Jesse Mastrangelo (Ontario)

Jesse Mastrangelo n’avait pas l’intention de devenir entrepreneur. Mais tout a changé lorsqu’il a découvert les marathons de programmation, aussi nommés les « hackathons ». Peu de temps après, il s’était inscrit au programme de formation EPIC d’AGE‑WELL.

 

Karen Lok Yi Wong (Colombie‑Britannique)

À titre de stagiaire affiliée à AGE‑WELL, Karen Lok Yi Wong a eu droit à des échanges bidirectionnels dynamiques. Mme Wong a mis à contribution ses compétences de travailleuse sociale, tandis qu’AGE‑WELL l’a exposée à une équipe d’une interdisciplinarité exceptionnelle.

 

Peyman Azad Khaneghah (Alberta)

Peyman Azad Khaneghah s’est rendu compte que les gens auraient besoin d’aide pour faire le tri parmi la multitude souvent déroutante d’applications de santé offertes sur le marché. C’est ainsi qu’il a créé un système d’évaluation des applications, qu’il est en train de peaufiner et de mettre en ligne dans le cadre d’un projet de recherche financé par AGE‑WELL.

 

bennet_2Benett Axtell (Ontario)

Lorsque Benett Axtell est devenue stagiaire d’AGE‑WELL en 2015, son père venait d’hériter d’une énorme collection de diapositives familiales. Pendant qu’elle le regardait numériser et essayer d’organiser une myriade d’images représentant plusieurs décennies, Axtell a pris la décision d’utiliser ses recherches sur l’interaction homme‑ordinateur pour aider les personnes âgées à parcourir des images, à partager des souvenirs et à gérer de telles collections.

 

 

lupin_profileLupin Battersby Colombie‑Britannique)

À peine deux ans après avoir obtenu son diplôme du programme de formation EPIC d’AGE‑WELL, Lupin Battersby progresse bien vers l’atteinte de son objectif de carrière de cinq ans, soit un rôle de gestion dans un centre ou un réseau de recherche, où elle supervise et appuie des projets par la mobilisation des connaissances et la commercialisation.

 

howard_profileHoward Chiam (Ontario)

En tant que stagiaire d’AGE‑WELL, Howard Chiam a créé des jeux informatiques destinés aux survivants d’accidents vasculaires cérébraux; un travail, dit‑il, qui lui a ouvert les portes à l’emploi de ses rêves chez ATS Automation, dans sa ville natale de Cambridge, en Ontario.

 

mohamed_profileMohamed-Amine Choukou (Manitoba)

Lorsqu’il a obtenu son diplôme de kinésiologue, Mohamed‑Amine Choukou imaginait son avenir comme chercheur travaillant à améliorer la qualité de vie et à accroître la mobilité et la participation sociale des populations vulnérables.

 

 

ayse_profileAyse Kuspinar (Ontario)
Ayse Kuspinar met en application l’expérience qu’elle a acquise en tant que stagiaire d’AGE‑WELL dans le cadre de son poste de professeure adjointe de physiothérapie à l’École de sciences de réadaptation de l’Université McMaster.

 

 

rita_profileRita Orji (Nouvelle‑Écosse)

Rita Orji affirme que son expérience en tant que stagiaire d’AGE‑WELL dans le cadre de travaux postdoctoraux à l’Université McGill l’a aidée à voir toute la portée de ce qui pouvait être accompli dans le domaine de la technologie et du vieillissement.

 

 

patrick_profilePatrick Plante (Québec)

Le rôle de Patrick Plante en tant que membre du personnel hautement qualifié d’AGE‑WELL effectuant des travaux postdoctoraux en jeux éducatifs numériques pour les personnes âgées s’est avéré le tremplin parfait vers sa nouvelle carrière de professeur et chercheur à l’Université TÉLUQ, la seule université francophone d’enseignement à distance en Amérique du Nord.

 

dillam_profileDillam Diaz Romero (Alberta)
En seulement deux ans, la passion de Dillam Diaz Romero pour la création de technologies visant à améliorer la vie des personnes âgées l’a amené de la Colombie au Canada et en Allemagne. Né et élevé en Colombie, le stagiaire d’AGE‑WELL et étudiant à la maîtrise en informatique de l’Université de l’Alberta est en voie d’atteindre son objectif, soit de faire du travail qui a une incidence à l’échelle mondiale.

 

danette_profileDanette Starblanket (Saskatchewan)

L’objectif de Danette Starblanket est d’améliorer la qualité de vie des Autochtones du Canada et elle croit que sa collaboration avec AGE‑WELL l’aidera à réussir.


VIDÉO

Pourquoi tant de jeunes chercheurs et professionnels participent‑ils au programme de formation EPIC d’AGE‑WELL? Regardez ces vidéos pour en savoir plus.